Professeur Matty Roca, critique et historienne d’art (Méxique), membre de l’Association internationale des critiques d’art (AICA)

A propos de l’art d’Antoine Gaber : Professeur Matty Roca

Traduit de l’espagnol, citation sans annotation:

Décembre 2003

 » Le chemin artistique d’Antoine Gaber est une rencontre avec la couleur, la nature et bien sûr avec son coup de pinceau bien à lui. Artiste autodidacte, son point de départ est inspiré par tout ce qui est « évolution des choses » et par son interprétation de la nature qui prend vie dans le flux de sa sensibilité.

Dans ses peintures, influencées par l’impressionisme, on voit que la création des contrastes, des tons, du dynamisme rythmique de la lumière et de l’ombre sont irrévocablement ses plus grandes forces.

La lecture poétique de son oeuvre nous offre un univers de paix et de silence intérieur. Elle nous fait penser à des paysages bucoliques (pastoraux) avec ses campagnes remplies de fleurs et ses étangs parsemés de nénuphars qui nous conduisent irrévocablement dans la profonde émotion qui l’habite lors de la création de ses peintures.  »

Février 2005

 » Antoine Gaber cultive un immense idéal et porte en lui le sens de l’art. La vibrante lumière de son hymne et la mélodie de ses paysages trouvent refuge en son cœur. Il ouvre les bras à l’éternelle beauté de la nature et découvre la magnificence des choses : la rose, le lis, la neige…

Il aime l’arc-en-ciel et la palette de couleurs et d’ombres qu’offre une campagne fleurie. Il vénère la lumière et l’accueille avec tendresse dans son œuvre. Il a tracé dans ses toiles le grand tableau qu’il porte en lui, des fantaisies orchestrales de Wagner à l’attentive perception d’un philosophe qui écoute la musique des étoiles. Depuis le bruit de l’orage jusqu’à la chanson de l’oiseau, tout se confond et se lie en une cadence infinie qui émerge d’un ciel pur et l’enveloppe d’une onde douce. De l’horizon lointain jusqu’à l’humble herbe qui tremble.

À mon cher ami avec beaucoup d’affection et une grande admiration, je te remercie pour ton altruisme et ton grand coeur plein d’amour, pour les yeux de ton âme et ta conception si exacte du monde visible et de l’esprit humain. »

Biographie du professeur Matty Roca critique et historienne d’art

Présidente du jury de la seconde Biennale d’art contemporain de Villahermosa, Tabasco. Curateur et muséologue de la International Sculpture Artwork, MONUMENTAL, exposée au « Malecòn del Campeche ». Directrice de l’Association culturelle de Santorin, A.C. dédiée à la promotion de la culture hellénique, elle représente officiellement cette association au Mexique, D.F. Membre de l’Institut International des Critiques d’Art (AICA). Présidente de l’Institut de la culture et des beaux-arts de Talento, A.C.différents travaux réalisés en histoire, histoire de l’art, philosophie, littérature, beaux-arts, dance music et poésie. Curateur de 19 expositions au Mexique. Directrice de la branche culturelle de l’Association des relations publiques professionnelles à Cancun. Vice-présidente de Herencia Maya, A.C. curateur des expositions temporaires du Musée d’archéologie de Cancun. Directrice de Art Cancun, diverses activités artistiques auxquelles ont pris part le Japon, l’Espagne et l’Italie.