« Water for Life » et les Grands Lacs

AAA_Lambton_Shores_LR

Les expositions d’art internationales « Water for Life » font partie d’un programme international culturel et artistique exclusif qui présente dans le monde entier une série d’œuvres d’art inspirées par le thème de l’eau.

À travers l’art et l’histoire, le thème de l’eau relie ces expositions à Mexico, grâce au grand soutien de la célèbre peintre muraliste Rina Lazo, qui a travaillé avec le célèbre peintre mexicain Diego Rivera pour la création d’une peinture murale sous-marine appelé « L’eau, l’origine de la vie » à l’intérieur du bâtiment du CÁRCAMO DEL RÍO LERMA.

L’exposition internationale d’art « Water for Life » est donc une continuation de ce message important du thème de l’eau initié il y a des années à travers l’expression artistique de la célèbre peinture murale créée par Diego Rivera et Rina Lazo à Mexico.

La 1ère édition a eu lieu à Niagara Falls, Ontario, Canada dans le but de sensibiliser le public à un enjeu social et culturel important ; l’accès à l’eau potable.

Water for Life, international Art Exhibition, First Edition, opening at the Niagara Falls History Museum, Niagara Falls.

Puisque 20% de l’eau douce du monde passe par les chutes du Niagara, grâce aux Grands Lacs (une série de grands lacs d’eau douce interconnectés avec certaines caractéristiques marines), et en tant que fondateur et directeur artistique des expositions « Water for Life », il m’a semblé très pertinent de souligner l’importance de leur taille, de leur volume d’eau et de l’impact commercial des Grands Lacs.

Plusieurs menaces pèsent sur les écosystèmes des Grands Lacs, notamment les espèces envahissantes, les toxines, le détournement de l’eau, la pollution (y compris les débordements d’eaux usées), la destruction des habitats des terres humides et les changements climatiques. Le changement climatique affecte les températures de l’eau, les conditions météorologiques et les niveaux des lacs. Les polluants provenant des zones résidentielles, agricoles et industrielles réduisent la qualité de l’eau comme cela est le cas dans plusieurs autres pays.

En raison de la taille même de chacun des Grands Lacs, cela signifie que les polluants peuvent rester longtemps dans le système en fonction de leur profondeur. Une gouttelette d’eau de polluant résidera dans le lac Supérieur pendant 191 ans, le lac Michigan pendant 99 ans, le lac Huron pendant 22 ans, tandis que les plus petits lacs Ontario pendant 6 ans et Érié pendant 2,6 ans.

Étant donné que les Grands Lacs fournissent à 48 millions de personnes de l’eau potable, puisqu’ils contiennent 84 % de l’eau douce de surface de l’Amérique du Nord et 21 % de l’approvisionnement mondial, il est donc de la plus haute importance de protéger ces eaux, en particulier du point de vue de la santé publique de toutes les populations environnantes.

L’objectif de la 6ème édition de « Water for Life » est donc de sensibiliser le public à arrêter la pollution des Grands Lacs en choisissant des alternatives réutilisables afin de garder la pollution par les plastiques hors des Lacs.

Cette exposition internationale d’art « Water for Life », 6ème édition est composée d’une collection unique et exclusive de paysages capturés lors de multiples navigations sur les 5 Grands Lacs. Nous espérons que cette exposition sensibilisera et inspirera la protection du public à travers la beauté de ces eaux.